Les 10 commandements pour le parfait CV en anglais

 

CV anglais

Image: Matt Glover

Rédiger un CV c’est déjà pas facile, mais alors en anglais… De nos jours de plus en plus d’employeurs, que ce soit pour un emploi en France ou à l’étranger, demandent un CV rédigé en anglais, voire un CV Europass, afin d’évaluer le niveau et faire un premier tri dans les candidats. Pour ne pas que votre CV se trouve dans la pile « Corbeille » voici les  10 commandements  pour réussir un CV en anglais.

 

  1. Ton CV tu adapteras :

Il ne s’agit pas de faire une traduction littérale du CV français (adieu Reverso, Google Traduction et autres fidèles outils douteux), il faut accrocher le recruteur anglo-saxon, dont les exigences diffèrent de celles des recruteurs français. Le pays visé a également son importance, les normes sont différentes aux États-Unis et au Royaume Uni. Aux États-Unis par exemple, les mesures anti-discrimination interdisent la mention de l’âge, du sexe, de la situation familiale et la présence d’une photo alors que c’est permis au Royaume Uni. En revanche, dans les deux cas, le CV peut faire jusqu’à deux pages dactylographiées. Autre détail très important, ajoutez l’indicatif (+33 pour la France par exemple) devant votre numéro de téléphone, ce serait dommage que le recruteur soit dans l’incapacité de vous joindre.

  1. Tes objectifs tu présenteras :

Cette rubrique est facultative mais appréciée par les recruteurs. Elle permet de donner une idée de vos objectifs et d’accrocher le recruteur dès le début. Appelée « Career Objective » en Grande Bretagne et « Career Planning » aux États Unis, elle permet de décrire le type de poste que vous souhaitez obtenir ainsi que vos projets professionnels. Deux ou trois lignes suffisent, il ne s’agit pas de faire un bilan de sa vie. Concernant la présentation, il est d’usage de placer cette rubrique dans un encadré, positionné juste en dessous des informations personnelles.

  1. Tes nombreux diplômes tu listeras :

Le diplôme le plus récent doit apparaître en premier dans la liste et inutile de mentionner les diplômes obtenus avant le baccalauréat, le recruteur se doute bien que si vous avez un Doctorat, vous avez également passé le Brevet des collèges. Précisez pour chaque diplôme l’année d’obtention ainsi que le nom de l’établissement (en français).

Soyez très vigilants en ce qui concerne les noms des diplômes, ils ne se traduisent pas littéralement (et bien sûr ce ne sont pas les mêmes appellations au Royaume Uni et aux États Unis, sinon ce ne serait pas drôle !)

  1. Le bon vocabulaire tu utiliseras :

  • Baccalauréat : British A-levels (GB) / High School Diploma (US)
  • Classe préparatoire: Two-year intensive program preparing for the national competitive exam for entry to Top Schools
  • BTS: Two-year technical Degree
  • DEUG: Two-year university Degree
  • Licence: Bachelor’s Degree
  • Master: Master’s Degree
  • Doctorat: D
  • Grande école: Top School
  1. Aux spécificités attention tu feras:

GB : Comme il n’existe pas d’équivalent pour les diplômes, pensez à décrire les matières étudiées, les mentions voire même les notes afin de donner un meilleur aperçu de votre scolarité.

US : Pensez à préciser les jobs et petits boulots pour payer vos études, c’est apprécié aux États Unis.

  1. Tes expériences professionnelles tu valoriseras :

Cette partie est un peu délicate, il faut détailler mais sans en faire trop. Comme pour un CV français, il faut commencer par l’expérience la plus récente et ne mentionner que les emplois pertinents pour le poste visé. Comme les recruteurs ne connaissent pas forcément les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé, mentionnez le secteur d’activité, le positionnement, effectif, etc. Il faut également détailler les missions, ce qu’elles vous ont apporté, les objectifs atteints et les compétences acquises (sans se perdre dans les détails, ce n’est pas une autobiographie non plus). Si vous avez connu des périodes creuses, sans emploi, expliquez ce que vous avez fait pendant ce laps de temps (ex : voyages, reconversion professionnelle,…) car les recruteurs anglo-saxons n’apprécient pas beaucoup les inexpliqués.

  1. Tes compétences tu indiqueras :

Tout comme pour un CV en français, il vous faut mentionner vos compétences en informatique et les langues étrangères que vous maîtrisez.

Pensez à préciser votre niveau, l’utilisation de l’échelle des niveaux  (de A1 à C2) est d’usage pour un CV Européen :

Elementary Pre-intermediate Intermediate Upper-intermediate Advanced Proficient
A1 A2 B1 B2 C1 C2

 

Si vous avez effectué des séjours à l’étranger (et non malheureusement la semaine au Club Med à Malte en 2001 ne compte pas) il est recommandé de le spécifier, en mentionnant la durée du séjour.

  1. Tes loisirs et tes centres d’intérêt tu n’oublieras pas :

C’est une rubrique très importante pour les recruteurs anglo-saxons, qui peut vous permettre de vous distinguer des autres candidats. C’est une rubrique qui reflète votre personnalité, vos goûts et permet de mieux vous connaître. Comme pour un CV français, elle permet d’évoquer les activités, la pratique d’un sport ou d’un instrument… N’hésitez pas à détailler un peu, rien de pire qu’une liste bateau qu’on peut retrouver chez beaucoup de candidats. Si vous aimez le cinéma, évoquez les réalisateurs que vous appréciez, le genre de films que vous aimez par exemple. Qui sait, vous pourriez avoir des atomes crochus avec le recruteur ! De même, les expériences de bénévolat ou dans un milieu associatif sont très appréciées alors n’hésitez pas à les mettre en avant.

  1. Des références tu ajouteras :

C’est une rubrique peu utilisée en France mais primordiale pour un CV en anglais. Il peut s’agir d’anciens employeurs ou, pour les étudiants, de professeurs ou de responsables de stage. Deux références sont généralement suffisantes. N’oubliez pas de demander leur autorisation aux personnes que vous souhaitez mentionner car elles sont susceptibles d’être contactées par le recruteur. Pensez à mentionner le nom de la personne, la société, sa fonction, son numéro de téléphone et son adresse email.

  1. Au travail tu te mettras :

Et vous verrez une fois qu’on s’y met c’est plus aussi terrible que ça en a l’air. Que la force soit avec vous !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *