Have fun, speak English !

anglais

Apprendre une langue c’est bien connu, c’est long et fastidieux. Ça demande du temps, de l’argent, de la motivation… bref à première vue ce n’est pas fun du tout. Mais on peut aussi apprendre l’anglais en s’amusant – oui ça fait très cliché dit comme ça. Plus sérieusement, il existe plein de choses à faire au quotidien pour améliorer son niveau de compréhension et acquérir plus de vocabulaire sans se ruiner ou passer 4 heures par jour à lire le Bescherelle.

Pour les cinéphiles :

Regarder ses films et ses séries en version originale vous évitera les mauvais doublages et les voix françaises affreuses. C’est vrai, quand on rentre du travail à 19h avec le cerveau en compote, on n’a pas forcément envie de regarder un film en anglais. Mais ne vous inquiétez pas, on s’y habitue très vite. Commencez par les sous-titres français si vous n’êtes pas à l’aise et passez ensuite aux sous-titres anglais. Il existe également des applications comme Fleex ou Smartsubs qui vous proposent un sous-titrage ajustable en fonction de votre niveau : sous-titres en totalité ou mots difficiles uniquement, à vous de choisir ! La VO vous permettra non seulement d’améliorer votre accent mais également d’apprendre des expressions, du vocabulaire et de vous donner bonne conscience (non vous n’avez pas passé le weekend devant la télé, vous avez travaillé votre anglais !) Bref, si vous voulez apprendre plus que le fameux « Winter is coming » ou « Where are my dragons ? » de Game of Thrones – qui ne sont pas des phrases très utiles dans une conversation banale en 2016- la VO est une très bonne alternative au Bescherelle.

Pour les apprentis chanteurs :

La musique peut également être un bon exercice pour progresser. Le plus souvent, on écoute des chansons de manière passive, sans prêter attention aux paroles mais lorsqu’on se concentre un minimum on arrive à comprendre des bribes. L’avantage avec la musique c’est la répétition, à force d’écouter une chanson on finit par la connaître et on est capable de comprendre le vocabulaire et les expressions dans un autre contexte. Mais pour cela il faut arrêter de faire du yaourt et chercher les paroles sur internet, sur Metrolyrics.com ou Songlyrics.com par exemple. Et ensuite c’est parti pour le karaoké dans la voiture ou sous la douche ! Il existe également des sites comme LyricsGaps.com ou Lyricstraining.com qui proposent des exercices liés aux chansons : QCM, retranscription des paroles, karaoké… En revanche, attention à certaines chansons dont les paroles comportent des fautes de grammaire ou dont certains mots sont coupés pour arranger la rime.

Pour les passionnés  de l’info :

Si vous aimez suivre l’actualité, pourquoi ne pas le faire en anglais ? Regarder le journal télévisé en anglais est un très bon entraînement. Même si c’est difficile au début car les journalistes parlent vite et utilisent un vocabulaire parfois spécifique, vous allez rapidement vous y habituer et vous allez vous familiariser avec un langage soutenu et sans fautes de grammaire. De même pour ce qui est de la presse écrite, la plupart des journaux existe en version numérique (The Times, The Guardian, The Independent,…) et vous allez progresser et apprendre du vocabulaire même en ne lisant que quelques articles par jour. Il existe également des journaux dédiés aux personnes souhaitant améliorer leur niveau d’anglais comme TeaTime- Mag ou Vocable qui intègrent des fiches de vocabulaires et de grammaire. Vous pouvez également regarder d’autres émissions, si l’actualité n’est pas votre truc et que vous préférez les shows d’Oprah Winfrey, du moment que c’est en anglais c’est très bien.

Pour les rats de bibliothèque :

Vous n’êtes pas passionné par l’actualité mais vous aimez bien lire ? Essayez un roman en anglais ! Si vous avez des difficultés, commencez par un livre que vous avez déjà lu en français (comme ça vous connaissez l’histoire, plus de surprise mais vous ne serez pas perdu) ou un livre pour jeune public (la saga Harry Potter par exemple, géniale en anglais et facile à lire). Autre possibilité, les bandes dessinées ou les mangas. Vous pouvez les trouver sur Amazon en version papier ou bien en version numérique sur différentes plateformes.

Pour les gamers :

A première vue on ne comprend pas forcément le lien entre les jeux vidéo et l’apprentissage de l’anglais. Que ce soit par le biais des serious games, les jeux sérieux qui permettent d’apprendre en gardant un côté ludique ou avec des jeux moins axés sur la pédagogie (jeux d’aventure, de stratégie, de guerre, etc), il est tout à fait possible de progresser en anglais. Il en existe pour tous les goûts et vous permettent d’être immergé dans l’univers du jeu, vous êtes donc concentré et vous retiendrez facilement le vocabulaire. Les personnages du jeu parlent en anglais, l’histoire est racontée en anglais, les instructions et textes sont anglais, bref pour comprendre le jeu et ne pas rester bloqué vous serez forcé de vous concentrer sur les textes. De même, les jeux en ligne vous permettent de jouer et d’interagir avec des joueurs partout dans le monde, qui utilisent, pour la plupart l’anglais pour communiquer.

 

Peu importe la méthode ou le support que vous choisissez : livres, musique, jeux ou même réseaux sociaux, l’important c’est de faire quelque chose qui vous plaît. Lorsqu’une activité vous intéresse, essayez d’y mêler l’anglais et vous vous rendrez compte que l’apprentissage se fait beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement lorsque vous faites en anglais quelque chose qui vous passionne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *